Un premier roman, un jour

Sophie Daull, "Camille, mon envolée" chez Philippe Rey

Sophie Daull. - Photo DR

Sophie Daull, "Camille, mon envolée" chez Philippe Rey

Tous les jours pendant l’été, Livres Hebdo présente un premier roman de la rentrée littéraire. Aujourd'hui, le texte de Sophie Daull, Camille, mon envolée ou l'adieu d'une mère à sa fille morte à 16 ans.

J’achète l’article 1.50 €

Par Anne-Laure Walter,
Créé le 09.07.2015 à 16h45,
Mis à jour le 09.07.2015 à 17h00

"Tu es enterrée depuis une semaine exactement". C’est la première phrase de Camille, mon envolée, premier roman de Sophie Daull à paraître le 20 août chez Philippe Rey.

Née dans l'est de la France, Sophie Daull est comédienne. Elle vit à Montreuil et joue partout en France. Dans cette auto-fiction, elle raconte la mort de sa fille de 16 ans, à la veille de Noël, faisant un récit détaillé des quatre jours de la maladie fulgurante qui va l'emporter jusqu'à son enterrement.

"Ecrire, c'est te prolonger" confesse-t-elle dans ce roman poignant sans pathos, un texte vivant où elle reste debout face à l'insupportable, raconte chacune des étapes et revient non sans humour sur les différents sentiments qui la traverse.

Ecoutant une émission de radio, elle raconte : "Rien à battre du travail de deuil, lui il appelle ça le devoir de fidélité. ça m'a bien plu cette formule. Je te suis fidèle." Elle se remémore les moments de complicité, les conflits et les rires, mais aussi l'après - "Dans les jours d'après s'intalle l'APRES" - le vide, les adieux, les gestes qui apaisent et les pensées envahissantes. Et de ce roman, sort un portrait d'une adolescente pleine de vie, entourée de ses amies et de sa famille.
 

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités