GRANDS PRIX D'AUTOMNE

[Sur la route du Goncourt 2021] Elsa Fottorino, "Parle tout bas" (Mercure de France) : une anomalie de la vie

Elsa Fottorino - Photo FRANCESCA MANTOVANI © GALLIMARD

[Sur la route du Goncourt 2021] Elsa Fottorino, "Parle tout bas" (Mercure de France) : une anomalie de la vie

Dans l'attente de connaître le 3 novembre le nouveau lauréat 2021 du prix Goncourt, Livres Hebdo revient sur les 16 romans de la première sélection.

Par Dahlia Girgis,
Créé le 24.09.2021 à 16h57,
Mis à jour le 24.09.2021 à 19h00

Le prix littéraire le plus attendu de la saison, le Goncourt, annoncera son lauréat 2021, le 3 novembre.  Livres Hebdo vous propose de revenir sur chacun des 16 romans en lice, révélé dans une première sélection le 7 septembre.

Paru le 19 août, le quatrième roman d'Elsa Fottorino, Parle tout bas (Mercure de France) s'inspire de son parcours personnel. Une histoire de "l'horreur banale", prévient l'autrice dès la première page du livre. Âgée de 19 ans en 2005, elle est victime d'un viol dans les bois. Elle porte plainte mais l'affaire est classée sans suite. Douze ans plus tard, elle reçoit un coup de fil de la police judiciaire. Le suspect a été retrouvé et arrêté pour une autre affaire. La narratrice doit témoigner au procès, même si on lui propose également de se porter partie civile.

Ecrit à la première personne du singulier, le roman d'Elsa Fottorino partage l'itinéraire d'une victime de viol : les démarches juridiques, la vie qui continue, la mémoire traumatique, mais aussi le rapport à ses proches et aux autres. Réaliste, le livre reste une fiction pour laquelle le lecteur a sa liberté d'imaginer et de compléter des parties du récit. "Vil. Ou vol. Ou loi", Elsa Fottorino fait le récit d'une "anomalie" qu'elle ne veut nommer.


L'ouvrage a également été retenu dans la première sélection du prix Femina 2021. Elsa Fottorino, écrivaine et journaliste avait déjà fait partie en 2010 de la première sélection Goncourt pour Mes petites morts (Flammarion).

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités