Un manga français récompensé au Japon | Livres Hebdo

Par Cécilia Lacour, le 01.02.2018 à 16h54 (mis à jour le 01.02.2018 à 17h05) Bande dessinée

Un manga français récompensé au Japon

Cécile Brun et Olivier Pichard ont été distingués pour leur bande dessinée Onibi – Carnets du Japon invisible, publiée chez Issekinicho.

Cécile Brun et Olivier Pichard – alias Atelier Sento – ont reçu le trophée d'argent du 11e prix international du Manga au Japon pour Onibi – Carnets du Japon invisible, publié chez Issekinicho en 2016. L'ouvrage vient d'être traduit au Japon chez Shodensha.
 
Organisé par le ministère japonais des Affaires étrangères et la Fondation du Japon, le prix international du Manga récompense trois dessinateurs étrangers de bande dessinée. Ils ont été choisis cette année parmi plus de 300 ouvrages.
 
Seule bande dessinée française du palmarès, Onibi – Carnets du Japon invisible dresse le portrait d'un Japon en équilibre entre deux mondes. Cachés au bord d’un sentier de campagne ou à l’ombre d’un temple, les esprits japonais, renards, tanuki et autres yokai guettent le voyageur égaré dans l’espoir de lui jouer des tours. Cécile et Olivier achètent un vieil appareil un peu spécial censé imprimer ces esprits sur la pellicule.
 
L'année dernière, Xavier Dorison et Joël Parnotte avaient été les premiers Français à remporter la médaille d'or, la plus haute distinction du prix international du Manga, pour Le maître d'armes (Dargaud).
close

S’abonner à #La Lettre