Arts

Une nouvelle bibliothèque, un centre de recherche et un lieu de vie pour l’Ecole du Louvre

Une des sculptures d'Antony Gormley dans la bibliothèque réaménagée de l'Ecole du Louvre. - Photo DR

Une nouvelle bibliothèque, un centre de recherche et un lieu de vie pour l’Ecole du Louvre

L'Ecole d'histoire de l'art installée au Louvre s'offre un tout nouveau centre de recherche et réaménage plusieurs espaces. La bibliothèque voit augmenter ses places de travail et la cafétéria sa cote de popularité.

J’achète l’article 1.5 €

Par Fanny Guyomard ,
Créé le 15.03.2022 à 15h05

Le tableau de départ : une école en croissance et l’évolution des pratiques pédagogiques et étudiantes. A l’arrivée du projet Ecole du Louvre 2021-2022 : une bibliothèque rénovée, la création d’un centre de recherche pour les doctorants et le réaménagement des services documentaire et informatique ainsi que de la cafétéria. Pour loger les étudiants les plus modestes, a également ouvert une Maison des Elèves, située à quelques centaines de mètres du musée. Le tout a été inauguré ce 11 mars.

« Les bibliothèques actuelles, dans les contextes universitaires internationaux, doivent offrir des places de consultation multimédia, un accès libre aux livres, des outils de recherche digitaux dédiés, la possibilité de travailler à plusieurs de s’isoler... le tout dans des espaces ergonomiques, esthétiques et écoresponsables », présente Claire Barbillon, la directrice de la prestigieuse école d’histoire de l’art installée depuis 1972 dans l’aile de Flore du Palais du Louvre, sur 9000 m2.

La bibliothèque de 760 m2 est ainsi passée de 101 places de lecteurs à 156, dont la moitié disposées de façon à travailler en groupe. Elle offre également un accès libre à l’ensemble des 38 000 ouvrages.

Tiers-lieu

La cafétéria est « plus grande et conviviale », car « pas de vie d’une communauté, d’élèves, d’auditeurs, d’enseignants et de chercheurs sans rencontres informelles, et pas de lieu plus adapté, pour cela, qu’une cafétéria ! » Par manque de place, ce n’est pas un véritable lieu de restauration. « Mais l’objectif est d’en faire un « tiers lieu » original, ouvert sur de nombreux échanges et usages alternatifs », poursuit la directrice.

Au centre de dispositif, se déploie enfin sur 80 m2 le centre de recherche pour les presque quatre-vingt doctorants cette année, accompagné d’une nouvelle salle de formation.

Mécénat

Ce projet architectural de près de 1300 m2 est porté par l’architecte Heleen Hart (agence d’architecture HBAAT), auréolé du Grand Prix du Jury d’Architecture 2021. Et l'opération de 2,8 millions d’euros a fait l’objet d’un mécénat : Majid Boustany, président de la Francis Bacon MB Art Foundation, qui a ajouté un don de deux sculptures d’Antony Gormley et le chevalet de Francis Bacon. Ces oeuvres prennent place au sein de la bibliothèque et de son vestibule.

Les dernières
actualités