Un premier roman par jour

Jean-Christophe Brochier, "Petits remèdes à la dépression politique" chez Don Quichotte

Jean-Christophe Brochier - Photo DR/DON QUICHOTTE

Jean-Christophe Brochier, "Petits remèdes à la dépression politique" chez Don Quichotte

Durant l’été, Livres Hebdo présente chaque jour un premier roman de la rentrée littéraire 2017. Aujourd’hui, Petits remèdes à la dépression politique de Jean-Christophe Brochier, à paraître le 24 août chez Don Quichotte.

Par Léopoldine Leblanc,
Créé le 20.07.2017 à 12h14,
Mis à jour le 20.07.2017 à 13h00

Pour la rentrée littéraire, Jean-Christophe Brochier propose des Petits remèdes à la dépression politique, à paraître le 24 août chez Don Quichotte : une autofiction ponctuée d’histoire révolutionnaire et rythmée par des chapitres au titre de morceaux de rock. L’ouvrage regroupe les réflexions et contestations d’un auteur-narrateur las du mensonge collectif et en sédition permanente. "Respectons-nous : révoltons-nous", clame le primo-romancier dans ce texte habité par l’idée d’une colère vivifiante, nécessaire à maintenir en alerte.
 
"Pour raconter tout ça, Jean-Christophe Brochier […] croise deux genres de fragments : en caractère romain les éléments de son propre parcours, et en italique, comme une ‘éphéméride’, un certain nombre d’événements historiques, politiques ou culturels qui l’ont marqué et composent son univers personnel, à gauche toute, voire anar", explique Jean-Claude Perrier dans son avant-critique pour Livres Hebdo.
 
Editeur au Seuil, Jean-Christophe Brochier a œuvré dans « pas moins de 47 maisons », rappelle l’ouvrage. Amoureux du polar, il est notamment à l’origine de la collection "Babel noir" chez Actes Sud. Il est aussi l’auteur, aux côtés d’Hervé Delouche, de l’essai Les nouveaux sans-culottes : enquête sur l’extrême gauche (Grasset, 2000).

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités