"La vie en confettis" d’Hélène Vergé chez Robert Laffont | Livres Hebdo

Par Nicolas Turcev, le 19.08.2019 à 10h00 (mis à jour le 19.08.2019 à 11h00) Un premier roman par jour

"La vie en confettis" d’Hélène Vergé chez Robert Laffont

Hélène Vergé - Photo ASTRID DI CROLLANZA

Pendant l’été, Livres Hebdo présente chaque jour un premier roman de la rentrée 2019. Avec La vie en confettis, à paraître chez Robert Laffont, Hélène Vergé livre une ode aux moments aigre-doux de la fin de l’enfance.

"Faut que je vous raconte une histoire qui m'est restée en travers de la gorge à longueur d'enfance". Cette histoire qui déplait tant à la narratrice de La vie en confettis, le premier roman d’Hélène Vergé, c’est l’arrivée de son petit frère à la préadolescence. Valentine aime alors d'un amour exclusif les céréales Buldozorus, les roses-cheveux de sa mère, le beau gosse Matthieu, et ses parents, avec lesquels elle forme un trio fusionnel. Mais l’arrivée du petit dernier la traumatise.

Ce bébé n'a rien à voir avec le supplément de bonheur promis, bien au contraire. Jamais le père de Valentine n'a été si préoccupé, ni sa mère si triste. Une tristesse contre laquelle elle est impuissante. Et cela, elle ne le tolère pas. Alors, armée de sa gouaille et de son imagination débordante, elle va tout mettre en oeuvre pour chasser le malheur poisseux qui s'est abattu sur son petit monde.

Le parcours éditorial de La vie en confettis a fait l’objet de plusieurs épisodes du podcast Primo, publié par la plateforme Nouvelles Ecoutes. L’éditrice de Robert Laffont Françoise Delivet et Hélène Vergé s’y confient sur les coulisses de la publication d’un roman : étapes de relecture, de modifications, de correction, etc.
 
Hélène Vergé a 28 ans. Diplômée de HEC et du Centre de formation des journalistes, elle est également licenciée en lettres. Au cours de ses études, elle a vécu à New-York, Londres, Shanghai et Pnomh Pen. Aujourd’hui elle a retrouvé Paris, où elle a grandi et travaille dans une entreprise qui produit des contenus à destination des managers et dirigeants.
 
 
close

S’abonner à #La Lettre