"L’absence de ciel" d’Adrien Blouët aux éditions Noir sur Blanc | Livres Hebdo

Par Alexiane Guchereau, le 17.08.2019 à 10h00 (mis à jour le 19.08.2019 à 11h00) Un premier roman par jour

"L’absence de ciel" d’Adrien Blouët aux éditions Noir sur Blanc

Photo MARC MELKI

Pendant l’été, Livres Hebdo présente chaque jour un premier roman de la rentrée 2019. Avec L’absence de ciel, prévu pour le 15 août aux éditions Noir sur Blanc, Adrien Blouët suit le basculement vers la folie d’un jeune documentariste free-lance.

"Le premier film réalisé par Hennes Van Veldes durait vingt-neuf minutes ; il y travailla entre sa troisième et sa quatrième année d’études, à Berlin.". Les premières lignes de L’absence de ciel d’Adrien Blouët, prévu pour le 15 août aux éditions Noir sur Blanc présentent au lecteur le personnage principal du roman Hennes Van Veldes à travers l’une de ses œuvres.

Hennes van Veldes est un jeune étudiant en cinéma à Berlin. Pour trouver de l’argent, autant que pour donner un sens à une vie post-étudiante désœuvrée, il se présente comme "documentariste free-lance". C’est à ce titre qu’un vieil écrivain, Cornelius Düler, le contacte et lui demande de réaliser un film sur Wolfgang Laib, un artiste du sud de l’Allemagne. Cet étrange commanditaire veut ce film pour lui seul. Il finance Hennes, qui part en auberge de jeunesse avec sa caméra pour trouver des traces de Laib, toujours invisible. Après des jours à errer et à filmer autour de la maison désertée, Hennes, plongé dans le froid d’une campagne sinistre, finit par basculer psychologiquement.

Adrien Blouët est né en 1992. Il suit des études d’art, d’abord aux Beaux-arts de Paris, puis à Shanghai dans le cadre de l’école Offshore. La découverte de l’anthropologie le conduit vers l’écriture, avant de s’orienter vers la fiction.
close

S’abonner à #La Lettre