Le premier prix Audiolib consacre La Vérité sur l'Affaire Harry Quebert

Le premier prix Audiolib consacre La Vérité sur l'Affaire Harry Quebert

Ce prix, décerné en partie par les internautes, récompense à la fois le texte de Joël Dicker et la qualité de la lecture par le comédien Thibault de Montalembert. L'ouvrage avait déjà reçu le Prix Goncourt des Lycéens et le Grand Prix de l’Académie Française en 2012.

Par Manon Quinti,
Créé le 15.10.2013 à 12h19,
Mis à jour le 29.10.2013 à 14h53

Le premier prix Audiolib a été remis lundi 14 octobre à La Vérité sur l'Affaire Harry Quebert de Joël Dicker (sorti chez Audiolib le 20 mars dernier), lors d’une soirée dans les locaux de Radio Nova (Paris 11), le partenaire du prix. Il récompense le meilleur titre de l’année publié chez cette maison d’édition consacrée aux livres audio et créée il y a 5 ans. L'ouvrage sera remis en avant en librairie et sur internet. Les éditeurs, mais aussi les bloggeurs et les internautes ont participé à la sélection des titres.

La Vérité sur l'Affaire Harry Quebert a été publié par les éditions de Fallois et l'Âge d'homme en septembre 2012. Le roman avait déjà reçu le prix littéraire de la vocation Bleustein-Blanchet, le Grand prix du roman de l'Académie française et le prix Goncourt des lycéens.

De juin à septembre, les internautes ont voté en ligne pour leur titre préféré sur un mini-site dédié, www.audiolib.fr, parmi les cinq titres retenus d’avril à juin par un jury de bloggeurs. Ce jury avait choisi ces cinq titres parmi les dix ouvrages sélectionnés par le jury Audiolib en mars :

  • La Vérité sur l'Affaire Harry Quebert (Éd. de Fallois/L'âge d'homme), Joël Dicker, lu par le comédien Thibault de Montalembert
  • 14 (Minuit), Jean Echenoz, lu par l’écrivain lui-même
  • Rue des voleurs (Actes Sud), Mathias Énard, lu par le comédien Othmane Moumen
  • Certaines n'avaient jamais vu la mer (Phébus), Julie Otsuka, lu par la comédienne et chanteuse Irène Jacob
  • Karoo (Monsieur Toussaint Louverture), Steve Tesich, lu par le comédien Thibault de Montalembert
  • Je vais passer pour un vieux con (Seuil), Philippe Delerm, lu par l’acteur Pierre Arditi
  • Le philosophe qui n'était pas sage (Plon), Laurent Gounelle, lu par le comédien François Hatt
  • Cinquante nuances de Grey (Lattès), E L James, lu par la musicienne et chanteuse Séverine Cayron
  • Home (Bourgois), Toni Morrison, lu par l’actrice Anna Mouglalis
  • Hygiène de l'assassin (Albin Michel), Amélie Nothomb, lu par la comédienne, metteur en scène et productrice de spectacles Guila Clara Kessous

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités