Baromètre mensuel

Le confinement durant tout le mois d'avril, imposant la fermeture des libraires, a mécaniquement entraîné une chute drastique des ventes de livres, selon le baromètre mensuel Livres Hebdo/Xerfi I+C. Avec une régression inédite de 56 % en euros courants à un an d’intervalle, la tendance annuelle enregistre une baisse de  -5,1 %, soit légèrement plus que le l'ensemble du commerce de détail en France (-4,6%). Cette dépression des ventes, commencée en mars, a coupé dans son élan une tendance annuelle positive amorcée en juillet 2019.

Les librairies du 1er niveau ont encaissé un effondrement de 96 % et celles du 2e niveau de 89 %. La tendance annuelle plonge respectivement de 7,3% et 8%.

Les grandes surfaces culturelles n'ont pas pu compter sur leurs ventes en ligne pour compenser la fermeture des magasins. L'activité chute de 50% sur un mois et de 3% en tendance annuelle. Les hypermarchés, qui eux étaient ouverts, résistent mieux avec une diminution des ventes de seulement 5%, ce qui n'empêche pas la tendance annuelle de rester négative à 5,9%.

En deux mois, les tendances annuelles se sont détériorées d’un point seulement dans les hypermarchés, mais de six dans les grandes surfaces culturelles et de 11 dans les librairies.
 





Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités