Crise sanitaire

Plus de 5000 titres décalés en dix jours

Le rayon ado et jeune adulte à la librairie Ici à Paris (2e). - Photo OLIVIER DION

Plus de 5000 titres décalés en dix jours

Du 18 au 27 mars, les éditeurs français ont reporté la parution de 5236 nouveautés et nouvelles éditions initialement prévues au printemps, d'après nos données Livres Hebdo/Electre Data Services.

Par Fabrice Piault,
avec Electre Data Services,
Créé le 31.03.2020 à 09h00,
Mis à jour le 31.03.2020 à 09h00

Pendant les dix premiers jours du confinement général et de la fermeture des librairies décidés par le gouvernement pour lutter contre l'épidémie de Covid-19, les éditeurs français ont décalé la parution de 5236 nouveautés et nouvelles éditions initialement prévues au printemps, entre la fin mars et la fin juin, d'après les données établies par Livres Hebdo avec Electre Data Services.

Parmi elles, 2498 titres, soit un peu moins de la moitié du total (47,7%), ont été reportés à une nouvelle date, dont 1068 en mai (42,7%), 572 en juin (22,9%), 233 en juillet (9,3%), 230 en août (9,2%), 205 en septembre (8,2%), 123 entre octobre et décembre (4,9%) et 68 en... 2021 (2,7%).

Parallèlement, 2738 nouveautés et nouvelles éditions initialement programmées au printemps (52,3% du total) ont été reportées sans qu'une nouvelle date ne soit encore fixée pour leur parution.

Jeunesse, roman, BD

Au 27 mars, 96,1% des parutions (5033 nouveautés et nouvelles éditions) dont le report avait été annoncé à Electre Data Services pour leur enregistrement dans la base electre.com relevaient des cinq principaux pôles de distribution : Hachette Livre, Interforum, Sodis/UD (Madrigall), MDS et Dilisco. Toutefois, plus de 200 reports ont déjà été annoncés chez Harmonia Mundi, Pollen, Belles Lettres, Dod&Cie, DG Diffusion, Ellipses, Makassar et d'autres.

Si tous les secteurs de l'édition, y compris le scolaire et le parascolaire, sont contraints de décaler la parution de leurs nouveaux titres, les reports se révèlent particulièrement nombreux dans ceux de la jeunesse (940 titres, soit 17,9% de l'ensemble des titres reportés), du roman (644 titres, 12,3%) ainsi que de la bande dessinée et du manga (546 titres, 10,4%), qui concentrent à eux trois plus de 40% des reports. Mais ils touchent aussi l'édition de tourisme (200 titres, 3,8%), de santé (189 titres, 3,6%) et de droit (184 titres, 3,5%).

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités