Droits audiovisuels

Une 8e édition réussie pour Shoot the Book ! à Cannes

La séance de pitchs de Shoot the Book ! au Festival de Cannes 2021 - Photo SCELF

Une 8e édition réussie pour Shoot the Book ! à Cannes

Sur deux jours, la manifestation professionnelle de la Scelf a réussi à se relancer après une année blanche en 2020 pour cause de crise sanitaire, accueillant 50 producteurs pour la séance de pitchs et accompagnant 15 éditeurs lors des speed meetings.

J’achète l’article 1.50 €

Par Vincy Thomas,
à Cannes,
Créé le 11.07.2021 à 09h08,
Mis à jour le 12.07.2021 à 10h57

Le 8e Shoot the Book !, marché international des droits audiovisuels, a eu lieu les 8 et 9 juillet au 74e Festival de Cannes. Avec moins d’accrédités, au festival comme au marché, l’événement voulait avant tout se relancer, après une année de césure liée à la crise sanitaire qui avait conduit à l’annulation du Festival de Cannes l’an dernier.
 
Nathalie Piaskowski, directrice générale de la Société civile des éditeurs de langue française (Scelf), confie à Livres Hebdo : « Nous nous sommes adaptés à ces circonstances singulières. » Cela a commencé avec un catalogue uniquement numérique et des accès par QR code sur les tables de rendez-vous (plus espacées) et sur les affiches, en plus des mesures sanitaires imposées par le Festival (passeport vaccinal ou test Covid de moins de 48 heures, masque obligatoire dans le Palais des festivals…).
 
Divisé en deux parties, Shoot the Book ! a d’abord proposé sa séance de pitchs, dans la salle des conférences de presse du Palais, avec cinquante producteurs présents. « Nous avons fait légèrement évoluer le format de la session en faisant reposer la discussion entre les éditeurs et le modérateur sur des capsules vidéo de 2 minutes 30 associant les pitchs à des images. L’idée était de parler à des producteurs avec leur outil principal, des images », explique l’organisatrice.
 
Le lendemain matin, un vaste espace au Marché du film accueillait les speed meetings, avec quinze éditeurs qui se sont déplacés sur la Croisette, parmi lesquels Fayard, Auzou, Media-Participations, Univers poche, Gallimard, Robert Laffont…
 
Les "speed meetings" de Shoot the Book! au Marché du film à Cannes - Photo VT/LH


Soutenu depuis ses origines par Film Paris Région et l’Institut français, et depuis deux ans par la Foire de Francfort et Pro Helvetia, mais aussi du Bief, de la Sofia et du CFC, l’événement initié par la Scelf s’est imposé dans le calendrier cannois, « grâce à la volonté forte » de Thierry Frémaux, délégué général du festival, et de Jérôme Paillard, directeur du Marché du film, pour « que la littérature ait aujourd’hui une place à part entière, à travers Shoot the Book ! dans un des plus grands festivals internationaux », comme le précise Nathalie Piaskowski.
 
La Scelf confirme par ailleurs que, l’an prochain, ses Rencontres audiovisuelles ne réintégreront pas la manifestation qui succédera à Livre Paris, préférant rester à la Bibliothèque nationale de France, où l’édition 2021 s’est tenue avec succès le 9 juin dernier. Parmi les prochains Shoot the Book !, le premier consacré au spectacle vivant aura lieu au théâtre du Rond-Point à Paris le 11 octobre, et le premier dédié à la bande dessinée se déroulera au FIBD d’Angoulême en janvier 2022.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités