Mouvement social

Une pétition pour les bibliothèques marseillaises

Bibliothèque de L'Alcazar à Marseille.

Une pétition pour les bibliothèques marseillaises

L’intersyndicale FSU-CGT a publié sur Internet une lettre ouverte adressée au maire de Marseille, Jean-Claude Gaudin, pour l’alerter sur la situation dramatique du réseau de lecture publique de la ville.

Par Véronique Heurtematte,
Créé le 17.11.2014 à 18h46

Quarante postes non remplacés, des établissements contraints à réduire leurs horaires d’ouverture ou à fermer certains services : à Marseille, l’intersyndicale FSU et CGT a décidé d’alerter le maire de la ville, Jean-Claude Gaudin, sur la situation déplorable du réseau de lecture publique de la ville en lançant sur Internet une pétition qui a déjà recueilli plusieurs centaines de signatures.
 
“Depuis plus de deux ans, les bibliothèques marseillaises connaissent une dégradation sans précédent des services, des conditions d’accueil et de travail”, soulignent les auteurs de la lettre ouverte qui pointent, parmi d’autres signes de dysfonctionnement, la fermeture du service Lire autrement, destiné aux personnes malvoyantes ou malentendantes, à la bibliothèque de l’Alcazar, la réduction de 34 à 28 heures d’ouverture hebdomadaire à la bibliothèque de Bonneveine ou encore la bibliothèque du Panier, contrainte de fermer le samedi.
 
Le réseau des bibliothèques municipales de Marseille est notoirement insuffisant : 8 bibliothèques pour une population de 850 000 habitants, quand Lyon compte 15 établissements pour ses 475 000 habitants, et Toulouse, 21 bibliothèques pour 435 500 habitants. Ses dysfonctionnements sont pointés depuis plusieurs années dans plusieurs rapports, en particulier celui de l’Inspection générale des bibliothèques, sans qu’aucune mesure n’ait été prise jusqu’à présent.

Les dernières
actualités