Adaptation

Anya Taylor-Joy dans l'adaptation d'un roman de Nabokov

Anya Taylor Joy - Photo NETFLIX

Anya Taylor-Joy dans l'adaptation d'un roman de Nabokov

Le créateur de la série Le Jeu de la Dame sur Netflix retrouve son actrice principale Anya Taylor-Joy sur une adaptation du roman de Nabokov, Rire dans la nuit.

Par Alexiane Guchereau,
Créé le 09.12.2020 à 18h27,
Mis à jour le 09.12.2020 à 19h00

Scott Frank, co-créateur de la série à succès de Netflix Le Jeu de la Dame, et l'actrice Anya Taylor-Joy vont de nouveau collaborer avec l'adaptation du roman de Vladimir Nabokov, Rire dans la nuit. Aucune autre information n'est sortie sur le reste du casting.

Interrogé pour le podcast Watch, Scott Frank imagine son projet "comme un film noir, un film dans un film, et c'est un thriller vraiment violent et merveilleux", qui devrait se concentrer sur la relation toxique et marquée par la jalousie entre Albert Albinus et Margot (Anya Taylor-Joy), une jeune fille de 17 ans, actrice et mannequin en devenir. Rire dans la Nuit raconte l'histoire d'un Allemand proche de la quarantaine, critique d'art, expert, marié et père d'une petite fille, qui tombe amoureux d'une très jeune femme, Magda. Cette passion provoquera sa chute et son malheur.

Le roman avait été publié en version originale sous la forme d'un feuilleton entre 1932 et 1933 sous le nom de Kamera obskura. La version française, d'abord traduite du russe par Doussia Ergaz, fut éditée par Grasset à Paris en 1934 et traduit de l'anglais chez John Long. Mais la traduction de Winifred Roy déplut à Nabokov, qui publia lui-même en 1937 la version anglaise de son roman avec un nouveau titre, Rire dans la nuit. En France, Grasset propose les deux versions: Chambre obscure traduit par Doussia Ergaz et Rire dans la nuit, traduit par Christine Bouvart, avec un avant-propos de Laure Troubetzkoy et Gilles Barbedette.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités