Emil Ferris lauréate du Grand Prix de la Critique ACBD 2019 | Livres Hebdo

Par Vincy Thomas, le 10.12.2018 à 09h00 Bande dessinée

Emil Ferris lauréate du Grand Prix de la Critique ACBD 2019

Moi, ce que j'aime, c'est les monstres d'Emil Ferris - Photo MONSIEUR TOUSSAINT L'OUVERTURE

Moi, ce que j'aime, c'est les monstres - livre premier, publié chez Monsieur Toussaint Louverture, sensation graphique de l'année, a été distingué par le Grand prix remis par l'Association des critiques et journalistes de bande dessinée.

Moi ce que j’aime, c’est les monstres, premier roman graphique de l’Américaine Emil Ferris, a reçu  le Grand prix de la critique de l’Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée (ACBD) 2019.
 
Moi ce que j’aime, c’est les monstres – livre premier est paru chez Monsieur Toussaint Louverture en août. L’épais ouvrage s’est écoulé à plus de 20000 exemplaires. « Dans cet album puissant, au dessin ébouriffant, elle brasse les époques et les récits, d’inspiration autobiographique » explique le communiqué.
 
Photo © WHITTEN SABBATINI
Le livre est en lice pour les Fauves d’Angoulême et pour le Prix BD Fnac France Inter, il a également été sélectionné parmi les 100 livres de l’année du magazine Lire. En juillet, il a été distingué par trois Eisner Awards au Comic-con de San Diego, dont meilleur album et meilleur auteur.
 
Réalisés au stylo-bille ou aux feutres, bousculant les conventions narratives, le roman graphique,  a été dessiné pendant ses quatre années et demi de convalescence, suite à une méningo-encéphalite en 2001, contractée après s’être faite piquer par un moustique.

"Cette traque aux multiples facettes est restituée par des dessins d’une force impressionnante(...). Le découpage, la structure narrative du livre, sans cesse en mouvement, sont d’une virtuosité rares" précisait Fabrice Piault dans son avant-critique parue le 25 mai dans Livres hebdo.
 
L’album prend place à Chicago dans les années 1960. Karen Reyes, gamine de 10 ans se passionne pour les fantômes, les vampires et les créatures du même genre. Elle-même préfère s'imaginer en loup-garou qu'en jeune fille. Lorsque sa voisine Anka Silverberg, survivante de la Shoah, meurt, elle mène des recherches sur l'Allemagne nazie et découvre la réalité complexe des monstres.

"Dans ma tête d’enfant, les films d’horreur étaient une extension de l’actualité" expliquait à Livres hebdo cet été Emil Ferris. Elle grandit alors avec l’idée que "tout le monde est le monstre de quelqu’un d’autre", même si pour elle les monstres ne sont pas forcément des êtres mauvais. 
 

L'ACBD

Le Grand Prix de la Critique ACBD a pour ambition de « soutenir et mettre en valeur, dans un esprit de découverte,  un  livre  de  bande  dessinée,  publié  en langue française, à forte exigence narrative et graphique, marquant par sa puissance, son originalité, la nouveauté de son propos ou des moyens que l’auteur y déploie. »
 
L’ACBD compte 95 journalistes et critiques qui parlent régulièrement de bande dessinée dans la presse régionale et nationale écrite, audiovisuelle et numérique. Le Grand Prix de la Critique ACBD 2019 a été choisi parmi les 4133 nouveaux titres publiés dans l’espace francophone européen (France, Belgique, Suisse) entre le 1er novembre 2017 et le 31 octobre 2018.

 
close

S’abonner à #La Lettre