Bibliothèque

Les bibliothèques départementales planchent sur leur créativité

En 2021, la Bibliothèque départementale de la Marne recevait le Prix du service innovant du Grand Prix des bibliothèques de Livres hebdo pour son partenariat avec La Poste qui permettait simplement de faire circuler les livres et autres documents dans les - Photo Bibliothèque départementale de la Marne

Les bibliothèques départementales planchent sur leur créativité

Les 26 et 27 septembre, l’Association des bibliothécaires départementaux organise ses journées d’étude annuelles sur le thème de la créativité et de la réinvention. Céline Cadieu-Dumont et Céline Meneghin, co-présidentes de l’ABD, annoncent les enjeux de cette rencontre.

J’achète l’article 1.5 €

Par Fanny Guyomard,
Créé le 23.09.2022 à 11h46

« Pas question pour nous de faire un flashback, on veut regarder devant .» Le ton est donné par Céline Cadieu-Dumont et Céline Meneghin, co-présidentes de l'Association des Bibliothécaires Départementaux, qui organise ces 26 et 27 septembre, avec la BDP du Loiret, la rencontre annuelle de ses membres, deux journées d’étude sur le thème des bibliothèques agiles et adaptables. La création du service « cliquer en emporter » en bibliothèque municipale comme départementale, les réunions à distance pour « maintenir le lien »... « Nous voulons analyser cette créativité, retenir le positif de cette crise sanitaire et continuer sur cette dynamique. »

Bénévolat, ressources numériques et nouvelles compétences

Le positif : « Depuis la crise sanitaire, les maires en milieu rural voient les bibliothèques voient les bibliothèques comme des lieux centraux de convivialité. On voit des projets de tiers lieu émerger, qui intègrent des maisons des jeunes et de la culture, des espaces de restauration… » Ce sera le propos de Valérie Jousseaume, autrice de Plouc Pride : Récit pour les campagnes, qui donnera une conférence sur l’inventivité des territoires ruraux et la qualité de l’offre culturelle proposée.

Restent des problèmes à résoudre, sur lesquels vont se pencher les membres de l’ABD lors de séances de travail : Comment attirer de nouveaux bénévoles et former les plus récalcitrants aux outils numériques ? « La moyenne d’âge des bénévoles et de 72 ans… Et depuis deux ans, une partie a quitté le navire, pour des raisons multiples. La crise sanitaire a notamment mis en valeur l’intérêt des ressources numériques, mais tous les bénévoles ne sont pas à l’aise avec l’informatique », évoque Céline Cadieu-Dumont.

Concernant la montée en puissance de la mise en réseau des médiathèques, pratique encouragée par les BDP : quelle est la place de ces dernières dans cette dynamique, quelles stratégies territoriales et nouvelles compétences nécessaires ? Les deux journées s'annoncent bien remplies.

Le réseau de lecture publique du Loiret en chiffres

 

Les dernières
actualités