L'illustratrice a décidé, en concertation avec les internautes, de désigner une "coronamaison", à savoir "l'endroit idéal pour être confinés". Elle a imposé une contrainte, à savoir un escalier pour accéder aux étages et diffusé le template, conçu par le dessinateur Tim. Et elle a autorisé la reprise des futures "coronamaisons" esquissées en noir et blanc.

Ok voici le template que @acupoftim nous a fait pour la #Coronamaison ! On dessine l‘étage/la déco/la compagnie/les animaux/la bouffe/les fenêtres, enfin l’endroit idéal pour être confiné(e)! Et si on fait du noir et blanc, que les coloristes n’hésitent pas à reprendre les images pic.twitter.com/7BvqQOA9GU

— Pélénope Bagieu (@PenelopeB) March 15, 2020

Enfin, la lauréate de l'Eisner Award 2019 de la meilleure bande dessinée dans la catégorie édition américaine d'un ouvrage international pour Culottées (Gallimard) a une pensée pour les professionnels du livre impactés par le confinement: "se faire livrer des trucs met les livreurs en danger donc évitez. Comme des gens vont le faire quand même dans les semaines qui viennent, tant qu'à faire aidez vos libraires s'ils bossent pendant cette période". 

Elle invite aussi à "relire des bouquins déjà lus, finir ceux que l'on peut avoir dans sa pile de livres en retard et lire des ebooks". 
 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 

On lance une #coronamaison pour occuper les dessinateurs et les dessinatrices. Tout le monde équipe/meuble/décore son étage idéal pour un confinement. Vous pouvez prendre ce template dessiné par @acupoftim pour que tous nos apparts soient les mêmes, dessinez, coloriez, faites des collages photo, et qu’à la fin on les empile jusqu’à l’infini pour faire la meilleure maison de confinement !

Une publication partagée par Pénélope Bagieu (@penelopeb) le

", "isAccessibleForFree": "False", "hasPart": { "@type": "WebPageElement", "isAccessibleForFree": "False", "cssSelector" : ".paywall" } }

Bande dessinée

Penelope Bagieu propose un cadavre exquis aux dessinateurs confinés

Penelope Bagieu propose un cadavre exquis aux dessinateurs confinés

Pénélope Bagieu

Penelope Bagieu propose un cadavre exquis aux dessinateurs confinés

L'illustratrice et le dessinateur Tim ont proposé un cadavre exquis aux dessinateurs confinés chez eux. 

Par Alexiane Guchereau,
Créé le 17.03.2020 à 18h34

Après le passage au stade 3 pour lutter contre la pandémie de Covid-19 qui a entraîné la fermeture de tous les "lieux de vie non essentiels", la dessinatrice Pénelope Bagieu a proposé un "cadavre exquis géant en dessin aux gens qui dessinent", confinés chez eux, dimanche 15 mars, sur les réseaux sociaux.

L'illustratrice a décidé, en concertation avec les internautes, de désigner une "coronamaison", à savoir "l'endroit idéal pour être confinés". Elle a imposé une contrainte, à savoir un escalier pour accéder aux étages et diffusé le template, conçu par le dessinateur Tim. Et elle a autorisé la reprise des futures "coronamaisons" esquissées en noir et blanc.

Enfin, la lauréate de l'Eisner Award 2019 de la meilleure bande dessinée dans la catégorie édition américaine d'un ouvrage international pour Culottées (Gallimard) a une pensée pour les professionnels du livre impactés par le confinement: "se faire livrer des trucs met les livreurs en danger donc évitez. Comme des gens vont le faire quand même dans les semaines qui viennent, tant qu'à faire aidez vos libraires s'ils bossent pendant cette période". 

Elle invite aussi à "relire des bouquins déjà lus, finir ceux que l'on peut avoir dans sa pile de livres en retard et lire des ebooks". 
 

Les dernières
actualités