Meilleures ventes 2021

Romans : fictions en tous genres

Romans : fictions en tous genres

Olivier Dion

Romans : fictions en tous genres

Les prix littéraires ont été particulièrement prescripteurs. La littérature française prolonge son règne. Et la parité est quasiment respectée. Voilà les trois leçons à retenir pour les ventes de roman en 2021.

J’achète l’article 9 €

Par Vincy Thomas,
Créé le 26.01.2022 à 15h20 ,
Mis à jour le 27.01.2022 à 16h14

Les romans prolongent leur belle idylle avec les lecteurs : 8 millions d’exemplaires vendus pour les cent meilleures ventes cumulées en 2021, soit un peu moins qu’en 2020 (8,6 millions d’exemplaires), mais largement au-dessus du cumul de 2019 (7,4 millions d’exemplaires). Le chiffre d’affaires baisse ainsi de 6,4 % par rapport à 2020 mais augmente de 12,8 % par rapport à 2019. Sinon, les équilibres du Top 100 sont sensiblement identiques : trois fictions au-dessus de 300 000 exemplaires comme en 2020, 23 livres vendus à plus de 100 000 exemplaires (27 en 2020) et le 100e réalisant le même score que le 100e de l’an dernier. La littérature française reste largement plébiscitée (19 des 20 meilleures ventes, 69 titres du Top 100). Le thriller et le polar représentent un titre sur trois dans le tableau.

Les prix littéraires ont aussi été très prescripteurs cette année, qu’ils aient été décernés en 2020 (on retrouve 15 romans primés l’an dernier dans le Top 100) ou 2021. L’anomalie d’Hervé Le Tellier (Gallimard), prix Goncourt 2020, a vendu, à 2 000 exemplaires près, le nombre de livres que Joël Dicker, leader 2020. 3e, le Goncourt 2021 (La plus secrète mémoire des hommes de Mohamed Mbougar Sarr, P. Rey/Jimsaan) surclasse le Renaudot (Premier sang d’Amélie Nothomb, Albin Michel), 4e. Avec S’adapter (Stock), Clara Dupont-Monod (Femina, Goncourt des lycéens) est 8e et devance le Goncourt des lycéens 2020 (Djaïli Amadou Amal, Les impatientes, Emmanuelle Collas), 22e. Suivent les prix du roman Fnac 2020 (Betty de Tiffany McDaniel, Gallmeister, 36e), du Livre Inter (Un jour ce sera vide d’Hugo Lindenberg, Bourgois, 42e), le Renaudot 2020 (Histoire du fils de Marie-Hélène Lafon, Buchet-Chastel, 60e), le Médicis (Le voyage dans l’Est de Christine Angot, Flammarion, 73e), et le Femina 2020 (Nature humaine de Serge Joncour, Flammarion, 90e).

On remarque enfin une montée en puissance des écrivaines avec une quasi-parité (48 romancières) portée par Delphine de Vigan (Les enfants sont rois, Gallimard, 5e), Valérie Perrin (Trois, Albin Michel, 6e), Virginie Grimaldi (Les possibles, Fayard, 10e) et des multiclassées (Melissa da Costa, Blanka Lipińska, Elizabeth Jane Howard ou Marie-Bernadette Dupuy).

Retrouvez l'ensemble des meilleures ventes de l'année 2021 par segments : Top50 des meilleures ventes 2021 Tous les voyants au vert ; Romans : fictions en tous genres ; Essais et documents : La grande confession ; BD/Mangas : arigato "Pass Culture" ; Poches : doublés gagnants ; Jeunesse (Poches, romans, albums) : J.K. Rowling et grands classiques ; Beaux livres : le goût avant tout ; Pratique : Tenir le coup.

 

Collections printemps / automne

Les dernières
actualités