Le musée du quai Branly souffle ses 10 bougies | Livres Hebdo

Par Vincy Thomas, le 31.05.2016 à 15h34 (mis à jour le 01.06.2016 à 10h17) Expositions

Le musée du quai Branly souffle ses 10 bougies

10 ans que le musée du quai Branly est installé aux pieds de la tour Eiffel. Pour son anniversaire, le musée des arts premiers consacre une exposition à son initiateur, Jacques Chirac, et propose plusieurs événements, dont un grand week-end festif, nuit blanche incluse.

Le 23 juin 2016, le musée du quai Branly, consacré aux arts premiers, aura 10 ans. Il prendra alors le nom de musée du quai Branly-Jacques-Chirac, président à l'initiative de l'établissement. Le bâtiment, le long de la Seine, à proximité de la Tour Eiffel, a été dessiné par l'architecte Jean Nouvel. Le site a accueilli 1,3 million de visiteurs l'an dernier, malgré un léger repli de la fréquentation. Sur dix ans, le musée approche des 15 millions de visiteurs.

Gallimard Loisirs a édité un guide touristique (en français et en anglais) le 19 mai dernier, entièrement dédié au musée. Flammarion et le musée coéditent le 15 juin le catalogue de l'exposition "Jacques Chirac ou le dialogue des cultures". Beaux-Arts éditions fera paraître un hors-série autour de cette exposition en plus d'un hors-série sur le musée (son histoire, ses chefs d'œuvre). Par ailleurs, le n°23 de la revue Gradhiva est paru le 25 mai, où se croisent l'histoire des collectes et de la naissance des musées en Europe.

Pour son anniversaire, le musée lance deux expositions, un spectacle et prépare un week-end festif et gratuit. 

"Le lièvre blanc d'Inaba et des Navajos", création inédite de Satochi Miyagi, s'installera pour 10 représentations au Théâtre Claude Levi-Strauss, à compter du 8 juin. Dans ce spectacle, le metteur en scène japonais y confronte deux mythes japonais et le mythe des Indiens Navajos décrit dans L'autre face de la lune de Claude Lévi-Strauss.

Du 21 juin au 9 octobre, le musée lancera l'exposition "Jacques Chirac ou le dialogue des cultures", dont le parcours s'attardera sur le regard occidental sur les cultures lointaines, et notamment tout un pan dédié à la négritude et aux livres phares qui ont permis l'ouverture et l'admiration des autres civilisations. L'exposition retracera aussi le parcours de Jacques Chirac, de sa passion à sa décision de créer le musée. Le commissariat d'exposition est assuré par l'ancien ministre de la Culture Jean-Jacques Aillagon.

A partir du 16  juin et jusqu'au 9 octobre, le musée proposera également l'installation "Homme blanc, Homme noir, les représentations de l'Occidental dans l'art africain du XXe siècle".

Les 25 et 26 juin, le musée célébrera ses 10 ans avec un grand week-end anniversaire appelé "best-of" (sic), comprenant un bal de l'Afrique, des siestes électroniques, un "speed-dating" (re-sic) avec des chercheurs, un ciné-concert, du yoga sur le toit-terrasse, la redécouverte des collections, ou encore des ateliers de tatouages et une rencontre avec Jean Nouvel. Au total ce sont 30 heures, nuit blanche incluse, d'animation qui seront proposées.

Enfin, les expositions "Persona" et "Matahoata, Arts et société aux Îles Marquises" sont toujours visibles.

En chiffres

Le musée du quai Branly-Jacques-Chirac possède 300000 œuvres d'Afrique, d'Asie, d'Océanie et des Amériques, provenant d'acquisitions et des collections de l'ancien musée national des Arts d'Afrique et d'Océanie et du musée de l'Homme. En dix ans, l'institution a inauguré 97 expositions temporaires et organisé 108 spectacles et 331 conférences de l'Université populaires. Le musée a publié 129 titres (catalogues d'exposition, guides, beaux livres, ouvrages spécialisés ou thématiques, la revue scientifique Gradhiva). Sa librairie, 189e dans notre dernier classement des plus grandes librairies de France, a assuré un chiffre d'affaires de 2 millions d'euros (dont 1,2 million pour le livre). Le musée possède également une médiathèque de 1350 m2.

Les trois expositions les plus populaires ont été Teotihuacan, Cité des Dieux en 2009 (235000 visiteurs), "Mayas, révélation d'un temps sans fin" en 2014 (223000 visiteurs) et "Maya, de l'aube au crépuscule" en 2011 (219000 visiteurs).
close

S’abonner à #La Lettre